Aller au contenu

La géothermie profonde

Avec la géothermie profonde, l’eau du sous-sol est directement captée à une température élevée et est ensuite réinjectée à basse température après en avoir extrait sa chaleur. Ces systèmes permettent d’alimenter des chauffages urbains ou de produire de l’électricité.

Dans le principe, la géothermie profonde est similaire à la géothermie peu profonde en système ouvert, car l’eau souterraine est directement captée et amenée en surface. Cependant, au vu des températures rencontrées à ces profondeurs, l’énergie thermique dégagée permet d’alimenter des systèmes nécessitant des hautes températures sans recourir à une pompe à chaleur, comme du chauffage urbain ou des turbines générant de l’électricité, par exemple. Les profondeurs atteintes (supérieures à 1000 m) nécessitent des techniques de forage non-conventionnelles et une stimulation de la roche est généralement nécessaire afin d’augmenter artificiellement la conductivité hydraulique  du terrain et ainsi pouvoir extraire des quantités d’eau plus importante pour améliorer la performance du système.

Chauffage urbain
Chauffage urbain

Ces techniques se limitent à des usages de grande ampleur, non envisageables à l’échelle individuelle. Par contre, ces systèmes géothermiques peuvent se révéler très performants pour de grands complexes industriels ou pour du chauffage urbain, à l’échelle d’un quartier.

Ces systèmes requièrent un contexte géologique spécifique assez rare. En Belgique, seuls quelques sites permettraient d’atteindre de telles températures à des profondeurs raisonnables. A Saint-Ghislain (Hainaut), l’eau est captée à une température de 72°C à 2400m de profondeur. Il s’agit d’un site unique en Belgique destiné au chauffage urbain. 

S’abonner à l’actualité de la géothermie à Bruxelles